top of page
Rechercher

Le jardin de Palmeira Ecolodge, un paradis pour débutants



Vert ; plantes, arbres, fleurs, légumes, fruits ... sont si importants dans notre concept. Notre sol est extrêmement fertile et lorsqu'il y a de l'eau, notre petit paradis naissant pousse et s'épanouit. Et il y a de l'eau ! Aujourd'hui, l'eau provient du lit de la rivière et est pompée vers un grand réservoir.

Nos terrains couvrent une superficie de 14000m2 et nécessitent beaucoup d'attention. L'agriculture et le jardin de fleurs, les arbres et le verger auront leur place.

En avril 2020, il y a presque deux ans, nous avons commencé les premières plantations de bananiers sur des palmiers dattiers et des amandiers... Aujourd'hui, ils ont tous considérablement grandi. Les bananiers, par exemple, comptent actuellement 11 fleurs, ce qui représente environ 1 000 bananes pouvant être récoltées... Dans notre verger, nous avons cueilli les premières limes. L'arbuste du fruit de la passion ou Marakucha prospère ici. Jusqu'à la semaine dernière, nous avons apprécié ces fruits dans des glaces faites maison ou des salades de fruits.

Pendant la période hivernale, les plantes produisent moins ou même pas de fruits. Au printemps, elles se réveillent à nouveau et deviennent plus grandes et plus pleines.




Notre Villa G est également en hibernation. Nous attendons les tuiles et l'installation de la pompe pour la piscine. Les fenêtres et les portes ont été livrées la semaine dernière et seront installées à partir de demain. La date de mise en service est à nouveau reportée. Nous nous sommes résignés à cela. On ne peut rien forcer ici. Ça vient comme ça vient. Si ce n'est pas demain, alors après-demain ou la semaine prochaine ou peut-être le mois prochain.



Bien que la Villa G ne soit pas encore utilisée, nous avons reçu la visite de nombreux invités. Ils ont réservé une suite pour plusieurs jours et profitent de la nature, des randonnées, de la vue, du coucher de soleil, de la bonne nourriture, du bain à remous... Nous sommes déjà bien échauffés et c'est merveilleux d'avoir autant de nationalités différentes autour de nous. Les clients sympathiques écrivent de beaux textes dans notre livre ou sur les sites de réservation et nous leur en sommes très reconnaissants.


Enfin, il y a un mur de béton dans la Villa G qui m'incite une fois de plus à faire des portraits. Dans le passé, à la Kunsthumaniora, je réalisais régulièrement des portraits en noir et blanc des étudiants, qui étaient utilisés à différentes fins. Aujourd'hui, j'ai fait des portraits des ouvriers et de notre personnel. Ils sont sur Instagram et FB et ci-dessous je voudrais vous présenter à nouveau la série.



44 vues0 commentaire

Comments


bottom of page